Google sonne l’alarme sur l’oubli numérique natif

 Vinton Cerf, « chief evangelist » et vice-président de Google célèbre notamment pour son travail fondateur sur les protocoles TCP-IP de l’Internet, lance un appel à considérer la tombée dans l’oubli des documents numériques natifs, mis en danger par l’obscolescence des supports informatiques.
« Piles of digitised material – from blogs, tweets, pictures and videos, to official documents such as court rulings and emails – may be lost forever because the programs needed to view them will become defunct, Google’s vice-president has warned. » Lire la suite sur The Guardian.
Les historiens de l’informatique débattent en ce moment même à propos de cet appel médiatisé qui pose des questions sur lesquels eux-mêmes travaillent, avec notamment les archivistes du numérique, depuis un certain temps : il peut être intéressant d’aller consulter les archives de la liste de discussion du groupe d’intérêt pour l’histoire de l’informatique de la Society for the History Of Technology (SHOT) qui garde la trace de ces conversations en cours (sous le « thread » intitulé « Google boss warns of ‘forgotten century’ with email and photos at risk »).