Le travail invisible des données

Le travail invisible des données. Éléments pour une sociologie des infrastructures scripturales, par Jérôme Denis

Ouvertes, massives, brutes… les données sont aujourd’hui au cœur de nombreux débats. Les optimistes y voient une ressource naturelle dont la récolte et la circulation sont en passe de révolutionner l’innovation et la démocratie, tandis que les pessimistes les dépeignent comme le carburant de mécanismes qui ne profiteront qu’aux puissants et renforceront les inégalités. Face aux enthousiasmes et aux affolements, face au vocabulaire de la transparence, de la fluidité et de l’automatisation qu’ils mobilisent, ce livre fait un pas de côté et défend la nécessité d’étudier les modalités concrètes de la production et de la circulation des données. Les données ne tombent en effet jamais du ciel. Elles n’affleurent pas non plus sous le sol des organisations. En amont de leurs traitements si prometteurs ou inquiétants, elles font l’objet d’un travail dont la nature, l’organisation et les processus mêmes qui mènent à son invisibilité restent à explorer. En articulant les apports de la sociologie des sciences et des techniques, de l’histoire, de l’anthropologie de l’écriture, de la sociologie du travail et des accounting studies, l’ouvrage compose un outillage conceptuel et méthodologique original pour interroger au plus près ce travail des données, qui est devenu central dans les entreprises et les administrations à partir de la fin du XIXe siècle.

2018, Presses des mines  (actuellement disponible sur le site des presses, en librairie à partir du 5 avril 2018)

Temps et temporalités du Web

Après le colloque de décembre 2015 TTOW… le livre regroupe une partie des contributions présentées lors de ces journées …

Qu’est-ce qu’un forum Internet ?

Une généalogie historique au prisme des cultures savantes numériques

Camille Paloque-Bergès

OpenEdition Press, 2018

Découvrir le livre et sa présentation

Sommaire

Entretien avec Christian Quest

Christian Quest a connu l’âge d’or de la télématique avec son entreprise JCA avant d’aborder le Web au début des années 1990. Emblématique de ces entrepreneurs français qui ont co-construit l’enfance numérique de la France, il se consacre aujourd’hui en parallèle de sa vie professionnelle à la conservation du patrimoine lié au Minitel.

Cet entretien réalisé par Benjamin G. Thierry aborde l’itinéraire de Christian Quest en trois temps : d’abord la découverte de la télématique et la mise en place de l’offre de JCA en matière de réalisation de services, ensuite le passage à Internet et ses conséquences pour terminer sur les enjeux et les moyens de la conservation du patrimoine numérique que constitue la télématique.

La patrimonialisation du jeu vidéo

Gaps and bumps in the political history of the internet

Tréguer, F. (2017). « Gaps and bumps in the political history of the internet ». Internet Policy Review, 6(4). DOI: 10.14763/2017.4.714

ABSTRACT

In the past years, there has been a growing scholarly attention given to “digital rights contention”, that is political conflicts related to the expansion or restriction of civil and political rights exerted through, or affected by, digital communications technologies. Yet, when we turn to history to inform contemporary debates and mobilisations, what we often find are single-sided narratives that have achieved iconic status, studies focusing on a handful of over-quoted contentious episodes and generally over-representing North America, or scattered accounts that have so far escaped the notice of internet researchers. How can we explain these gaps in internet histories? How can we go about overcoming them to build a more fine-grained understanding of past socio-legal struggles around human rights in the context of media and communications? This essay calls for advancing the political history of the internet in order to empower scholars, activists and citizens alike as they address current (and future) controversies around internet politics.

Lire l’article

Making IT Work

Making IT Work

A History of the Computer Services Industry
(…) Yost describes the emergence of companies that offered consulting services, data processing, programming, and systems integration. He examines the development of industry-defining trade associations; facilities management and the firm that invented it, Ross Perot’s EDS; time sharing, a precursor of the cloud; IBM’s early computer services; and independent contractor brokerages. Finally, he explores developments since the 1980s: the transformations of IBM and Hewlett Packard; the offshoring of enterprises and labor; major Indian IT service providers and the changing geographical deployment of U.S.-based companies; and the paradigm-changing phenomenon of cloud service.

The malware museum

Malware Museum
Internet Archive

The Malware Museum is a collection of malware programs, usually viruses, that were distributed in the 1980s and 1990s on home computers. Once they infected a system, they would sometimes show animation or messages that you had been infected. Through the use of emulations, and additionally removing any destructive routines within the viruses, this collection allows you to experience virus infection of decades ago with safety.

Découvrir le Malware Museum sur Internet Archive

A lire également

 

Archives of the digital

Studies in Communication and Culture, Volume 8, n° 1, Avril 2017. Coord. de Hermann Rotermund et Christian Herzog.

Table of Contents

Archives of the digital (Hermann Rotermund and Christian Herzog)

The material of memory : Tracing archives in communication studies (Scott Timcke)

Concepts of the database in comtemporary media practice (Ruth Alexandra Moran)

On the impossibility of archiving the radio and its virtues (Wolfgang Hagen)

Lossless compression and future of memory (Marek Jancovic)

Re-using the archive in viceo posters : A win-win for users and archives (Willemien Sanders and Mariana Salgado)

Searching for D-9.com in the archives. An archeology of a film’s website (Kim Louise Walden)