Corpus de communication médiée par les réseaux

Ciara R. WighamGudrun LedegemCorpus de communication dédiée par les réseaux. Construction, structuration, analyse, Paris, L’Harmatan, coll. Humanités numériques, 2017. 

Cet ouvrage aborde les questions relatives au processus de construction de corpus d’interaction et de communications de type mono ou multimodal, synchrone ou asynchrone sur Internet ou via les télécommunications, en vue de la publication de tels corpus sous forme de données libres (OpenData), afin de développer des recherches communautaires : méthodologie, annotation, analyse, droits… Plusieurs genres de communication sont étudiés : la communication dans les forums de discussion, les messages SMS, les interactions ou discours sur les réseaux sociaux numériques, tels que Twitter, wikis, (type Wikipédia) ou des réseaux sociaux d’entreprise.

Nouveaux collectifs de coproduction de corpus numériques : communs de la connaissance, communautés épistémiques et au-delà

Journée d’étude, 7 mars 2016 (au Cnam)

logorecolnatSSHRC-CRSH_FIP

Programme prévisionnel

9h30 Accueil

9h50 Introduction

10h-11h10. 1ère session. Nouveaux collectifs de coproduction de corpus numériques : communs de la connaissance, communautés épistémiques et au-delà
– Serge Proulx (Professeur associé Télécom ParisTech, Professeur UQAM, LabCMO)
– Manuel Zacklad (Professeur, CNAM, DICEN-IDF)

Lire la suite

Séminaire Outils socio-informatiques. Méthodes numériques pour l’analyse des dynamiques collectives

Ce séminaire méthodologique est consacré aux aspects épistémologiques et pratiques de la constitution et du traitement de corpus de textes et d’entretiens à l’aide d’instruments logiciels dédiés. Organisé comme un lieu d’apprentissage aux enquêtes, individuelles et collectives, appuyées par l’analyse de matériaux numérisés, il sera principalement orienté vers des recherches liées à la sociologie des controverses mais, au fil des séances, toutes sortes de matériaux d’enquête, plus composites ou hétérogènes, seront abordés, au croisement des traitements quantitatifs et qualitatifs. D’une manière générale, ce séminaire fonctionnera comme un atelier collaboratif dans l’esprit des humanités numériques (digital humanities).

Parmi les multiples cadres et outils d’analyse disponibles, l’accent sera mis sur les modèles narratifs et argumentatifs les plus pertinents pour les sciences sociales. On rappellera sur ce point que le rapprochement des questions de temporalité et des formes d’argumentation est une des originalités du style d’enquête proposé – en résonance avec les travaux récents en sociologie pragmatique des controverses. Une attention particulière sera donc portée aux opérateurs de reconfigurations, aux épreuves marquantes ou turning points, par lesquels évoluent les jeux d’acteurs et d’arguments engagés dans les dynamiques publiques.

Techniquement parlant, le séminaire se concentrera essentiellement sur Prospéro et son environnement logiciel, ainsi que leurs associations possibles avec d’autres instruments (Alceste, Gephi, IRaMuTeQ, NVivo, Pajek, R, Réseau-Lu, mais aussi les outils modulaires du web). Le logiciel Marlowe, sociologue et chroniqueur numérique, participera aux échanges via son site Web. Conçu dans une démarche pragmatiste, ce recours aux instruments aura pour corollaire la mise en discussion des formes de problématisation et de construction des objets et méthodes de recherche. Autrement dit, au-delà de l’apprentissage de routines ou de procédures logicielles, on insistera sur les opérations critiques nécessaires à l’aboutissement de toute logique d’enquête.

Le lundi de 15 h à 17 h, du 2 novembre 2015 au 8 février 2016, à l’EHESS, au 105 bd Raspail à Paris, salle 3.

Programme
Lire la suite