Congrès TEI (Lyon, 26 au 31 octobre 2015)

Les deux conférences plénières sont ouvertes à tous et à entrée libre. Elles se déroulent au Grand amphithéâtre de l’université Lumière Lyon 2 à 16h :
Mercredi 28 octobre 2015, Milad Doueihi (Chaire d’Humanisme numérique de l’université Sorbonne – Paris IV) : « Litterate Coding »

Donald Knuth’s Literate Programming appeared in 1992 calling for a human approach to code and insisting on the legibility, in natural language of computer instruction. How to think about literate coding in the age of algorithmic recommandation, big data and the growing importance of scholarly engagement with digital culture?
Samedi 31 octobre 2015 : Charlotte Rouéché (professeur émérite au King’s College de Londre s) : TEI, What’s next? A personal Journey

This talk will be based on the experience of 15 years of editing texts, both epigraphic and manuscript, in TEI. The model of collaboration presented by the TEI movement is inspiring and important; and the approach to the editing of texts is one that should steadily be raising standards. As digital humanities expand and develop, what are the challenges to collaborations? And what is the current status of text editing as an academic practice? What are the new dangers and opportunities?

​Les workshops et les plénières se dérouleront en anglais.

Programme complet (colloque scientifique, réunion des groupes de travail spécialisés, assemblée générale des membres)

teilyon2015
Il reste des places pour les Atelier préliminaires (pre-conference workshops). (25 euros)

Lieu : ENS de Lyon
Dates : 26 octobre, 27 octobre, 28 octobre (matin)

 

 

 

Au programme des workshops :
HackaThon « TEI Simple »
Visualisation de données
La TEI pour les documents anciens (EpiDoc)
Introduction au logiciel de textométrie TXM
Encodage TEI de correspondances
SynopsX, plateforme de publication de corpus XML
Editeur XML Oxygen Editeur : nouvelles fonctionnalités intégrées pour la TEI
Détail, calendrier et lien vers le formulaire d’inscription aux ateliers 
Règlement de la formule « Ateliers seuls »