Exploratory Programming for the Arts and Humanities

9780262034203
This book introduces programming to readers with a background in the arts and humanities; there are no prerequisites, and no knowledge of computation is assumed. In it, Nick Montfort reveals programming to be not merely a technical exercise within given constraints but a tool for sketching, brainstorming, and inquiring about important topics. He emphasizes programming’s exploratory potential—its facility to create new kinds of artworks and to probe data for new ideas.

Nick Montfort is Associate Professor of Digital Media at MIT. He is the coauthor of 10 PRINT CHR$(205.5+RND(1)); : GOTO 10 and Racing the Beam: The Atari Video Computer System, the coeditor of The New Media Reader, and the author of Twisty Little Passages: An Approach to Interactive Fiction, all published by the MIT Press.

Nick Montfort, Exploratory Programming for the Arts and Humanities, The MIT Press, Avril 2016.

 

Humanités numériques : la culture face aux nouvelles technologies

wwwladhul_1460361178955_1460361178955.xml« Il ne s’agit pas d’une révolution numérique, mais d’une civilisation numérique ». Cette phrase prononcée par Irina Bokova, directrice de l’Unesco, résume à elle seule l’importance des humanités numériques. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, celles-ci ne sont pas l’affaire de quelques geeks lettreux, mais, traitant de notre patrimoine et de nos identités, elles nous concernent tous et nous accompagnent déjà au quotidien.
Dématérialisation du savoir, démocratisation de la culture, mais aussi mort du livre et création de nouvelles inégalités, les humanités numériques font débat : quel rapport voulons-nous entretenir avec notre passé et les autres communautés ? Quelles limites fixer à la collecte et à l’exploitation
des données ? Comment réguler les usages délictueux ?
Au travers d’une analyse précise et d’exemples concrets, Dominique Vinck montre que les humanités numériques vont bien au-delà de la diffusion de l’informatique. Elles sont un défi posé à notre société pour la nouvelle humanité que nous voulons construire.

Dominique Vinck est Professeur à l’Université de Lausanne (Institut des sciences sociales). Spécialiste de la sociologie des sciences et des techniques, il dirige le laboratoire de cultures et humanités digitales ainsi que la Revue d’Anthropologie des Connaissances.

Site Web Éditions du Cavalier Bleu

De l’archive aux données massives (30-31 mars 2016)

Capture d’écran 2016-03-13 à 18.59.30L’objet de ce colloque, co-organisé par l’Université Paris 13-SPC et l’Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3, inscrit dans la dynamique du pôle HALL de USPC, est de proposer une cartographie des pratiques numériques dans la recherche et l’enseignement de ces domaines. En quoi le numérique transforme-t-il notre approche de la recherche ? Quelles incidences la numérisation des corpus a-t-elle sur les questions que se posent le chercheur et sur les manières d’y répondre ? Y a-t-il de nouvelles méthodes qui apparaissent dans le travail du chercheur et de l’enseignant ? Sont-elles propres à chaque discipline ou traversent-elles les champs disciplinaires ? Comment les domaines disciplinaires se recon gurent-ils dans ces usages du numériques ? Autant de questions que nous aborderons au cours des deux journées dans ce colloque pluridisciplinaire pour tenter de dégager s’il est possible de dé nir « les humanités numériques ».

Voir le programme

AAC Colloque Archivage numérique et réseaux

  •  More details A book scanner at the Internet Archive headquarters in San Francisco, California. Dvortygirl - Own work GFDL

    A book scanner at the Internet Archive headquarters in San Francisco, California.
    Dvortygirl – Own work
    GFDL

    Date limite de soumission  : 31 mars 2016 

  • Colloque à Tunis, les 19 et 20 octobre 2016

    Pour sa première édition, le colloque CIBAHN (Bibliothèques et Archives à l’ère des humanités numériques) se tiendra du 19 au 20 octobre 2016 sous le thème «Archivage numérique et réseaux »

    Les thèmes des contributions sont (liste non exhaustive) :

    Records management, dématérialisation et traçabilité numérique Archivage numérique, pérennité et protection des données numériques. Classement, normalisation et encodage des documents numériques, Communication, valorisation, médiation numérique et culturelle, sites Internet d’archives, archives en ligne, web participatif. Usages et usagers des archives Web. Métiers des archives et mutations professionnelles, Enjeux juridiques : communicabilité, réutilisation des données, droits de propriété intellectuelle, droits à l’image Archivage du web, Archivage du Web 2.0. Enjeux et usage de crowdsourcing pour l’archivage numérique Enjeux des Big Data et Open Data pour les archives.
    En savoir plus 

Humains Numériques sans le savoir ? L’apport des professionnels des bibliothèques, de l’info-doc et du patrimoine aux Digital Humanities

Depuis le Manifeste des Digital humanities du 18 et 19 mai 2010 les sciences humaines découvrent leur « digitalité ».

Qu’il s’agisse d’étudier des communautés en ligne, de manipuler des fichiers de Data pour les passer au filtre des logiciels d’analyse de contenus ou de bibliométrie, de « mapper » les réseaux, de publier ses carnets de recherche, ou de fédérer sa communauté de chercheurs via les réseaux sociaux, les scientifiques humanistes se doivent de maîtriser le monde numérique.

Quel appui peuvent-ils attendre des professionnels de l’information, des bibliothèques et du patrimoine ?

Programme et organisation de la journée

L’entrée est gratuite sur inscription préalable

22 janvier 2015 au Conservatoire National des Arts et Métiers, Amphi Abbé Grégoire (Amphi C), 292 Rue Saint-Martin, 75003 Paris, Métro Réaumur-Sébastopol .

Between Humanities and the Digital

9780262028684Edited by Patrik Svensson and David Theo Goldberg, The MIT Press, 2015.

Between Humanities and the Digital offers an expansive vision of how the humanities engage with digital and information technology, providing a range of perspectives on a quickly evolving, contested, and exciting field. It documents the multiplicity of ways that humanities scholars have turned increasingly to digital and information technology as both a scholarly tool and a cultural object in need of analysis.