Logiciels libres : recherche et patrimoine

A découvrir notamment dans notre entretien pour la revue TSI avec Roberto Di Cosmo, initiateur du projet Software Heritage et qui revient aussi plus généralement sur son parcours.

Digital Countercultures and the Struggle for Community

Jesse LingelDigital Countercultures and the Struggle for Community, The MIT Press, 2017.

Whether by accidental keystroke or deliberate tinkering, technology is often used in ways that are unintended and unimagined by its designers and inventors. In Alt-People, Jessa Lingel offers an account of digital technology use that looks beyond Silicon Valley and college dropouts-turned-entrepreneurs. Instead, Lingel tells stories from the margins of countercultural communities that have made the Internet meet their needs, subverting established norms of how digital technologies should be used.

Lingel presents three case studies that contrast the imagined uses of the web to its lived and often messy practicalities. She examines a social media platform (developed long before Facebook) for body modification enthusiasts, with early web experiments in blogging, community, wikis, online dating, and podcasts; a network of communication technologies (both analog and digital) developed by a local community of punk rockers to manage information about underground shows; and the use of Facebook and Instagram for both promotional and community purposes by Brooklyn drag queens. Drawing on years of fieldwork, Lingel explores issues of alterity and community, inclusivity and exclusivity, secrecy and surveillance, and anonymity and self-promotion.

By examining online life in terms of countercultural communities, Lingel argues that looking at outsider experiences helps us to imagine new uses and possibilities for the tools and platforms we use in everyday life.

Entretien avec Jean-Jacques Peyraud (1/3)

Le 3 mars 2017 nous sommes partis à la découverte des coulisses de la rubrique hebdomadaire du Soir 3 dédiée aux réseaux de 1996 à 1999, créée et animée par Jean-Jacques Peyraud. L’ancien journaliste revient sur cette aventure télévisuelle pionnière. Outre le caractère pédagogique de cette séquence, qui fait découvrir la Toile aux Français et dont nous avons exploré les coulisses (techniques, organisationnelles, etc.), J-J. Peyraud nous livre également l’histoire du site Web créé pour la chaîne au même moment et qu’il anime et alimente, et partage avec nous ses souvenirs et son regard sur le rapport entre télévision et diffusion d’Internet et du Web dans les années 1990.


Séquence du 19 décembre 1996, rencontre avec le Père Noël. (Archives INA, Soir 3)

Reading the Comments

Joseph M. Beagle, Reading the Comments. Likers, Haters, and Manipulators at the Bottom of the Web, The MIT Press, 2015.

Online comment can be informative or misleading, entertaining or maddening. Haters and manipulators often seem to monopolize the conversation. Some comments are off-topic, or even topic-less. In this book, Joseph Reagle urges us to read the comments. Conversations “on the bottom half of the Internet,” he argues, can tell us much about human nature and social behavior.

Reagle visits communities of Amazon reviewers, fan fiction authors, online learners, scammers, freethinkers, and mean kids. He shows how comment can inform us (through reviews), improve us (through feedback), manipulate us (through fakery), alienate us (through hate), shape us (through social comparison), and perplex us. He finds pre-Internet historical antecedents of online comment in Michelin stars, professional criticism, and the wisdom of crowds. He discusses the techniques of online fakery (distinguishing makers, fakers, and takers), describes the emotional work of receiving and giving feedback, and examines the culture of trolls and haters, bullying, and misogyny. He considers the way comment—a nonstop stream of social quantification and ranking—affects our self-esteem and well-being. And he examines how comment is puzzling—short and asynchronous, these messages can be slap-dash, confusing, amusing, revealing, and weird, shedding context in their passage through the Internet, prompting readers to comment in turn, “WTF?!?”

En savoir plus

L’Alerte ou l’enquête

 Comment circulons-nous sur le web ? Comment organisons-nous nos recherches ? Qu’est-ce qui nous arrête et qu’est-ce qui nous fait bifurquer ? Comment agissons-nous face à l’inattendu ou au trop connu ? Internet incite à se promener, à visiter, à se faire curieux, ce dont rend compte le terme de sérendipité. Avec le numérique, les possibilités de consommation culturelle deviennent illimitées. Cet ouvrage analyse les processus qui permettent à l’heureux hasard de se manifester mais aussi, au-delà, les façons dont on butine sur Internet, dont on explore les contenus entre flânerie curieuse, attention flottante, multi-activités ou engagement soutenu. L’auteur étudie ce qu’il appelle un régime exploratoire à travers quatre comportements essentiels de la vie : apprendre, travailler, faire des rencontres et se détendre. Chaque étude de cas rend compte d’une forme de compétences spécifiques liées aux usages d’Internet et à l’exploration curieuse. Certaines de ces compétences sont acquises dans le domaine scolaire, d’autres sont de nature extra-scolaire ou familiale. En filigrane de ces analyses, se dégagent des inégalités nouvelles liées au monde de l’illimité, que cet ouvrage se propose de mettre au jour.

AUREY.indd

Nicolas Auray a apporté une contribution déterminante à la sociologie des médias sociaux et de l’Internet, en particulier à l’analyse des mouvements hackers et de la culture numérique. Il a été Maître de conférences à Télécom ParisTech avant d’être nommé Professeur à l’université de Nice Sophia-Antipolis. Il a récemment coordonné, avec Samira Ouardi, le numéro de la revue Mouvements consacré au Pouvoir et (contre-)pouvoir du numérique (2014) et avec Fréderic Keck celui de la revue Terrain consacré aux virus (2015). Le présent ouvrage paraît à titre posthume.

Dossier RESET 6 : Patrimoine et patrimonialisation numériques

Francesca Musiani et Valérie Schafer (coord.) ainsi que les comités et équipes de RESET (Recherches en sciences sociales sur Internet) sont heureux de vous annoncer la parution du numéro 6 de la revue, dont le dossier est consacré à la thématique : Patrimoine et patrimonialisation numériques.

Que nous disent  le patrimoine numérique et la patrimonialisation du numérique sur le rapport de nos sociétés à leur patrimoine et au numérique ? Que se passe-t-il quand on ne se contente plus de « numériser » la culture mais qu’elle est « d’emblée numérique » ? Quelles sont les conséquences sur le patrimoine, et sur ses usages – sociaux, culturels, politiques, économiques et scientifiques ? 

Disponible en ligne en texte intégral (http://reset.revues.org/770), ce numéro vous invite à découvrir quelques-unes des réponses apportées par les auteurs à ces questionnements, notamment au moyen d’analyses empiriques. 

Sommaire 
 
Francesca Musiani et Valérie Schafer

 

Fannie Valois-Nadeau – Rethinking heritagization through the digitization of familial archives. The case of Léo Gravelle’s website

Enrico Natale- Les médiations numériques du patrimoine. Le cas du centenaire de la Première Guerre mondiale 

Sophie Gobeil – La patrimonialisation numérique des mémoires de l’immigration maghrébine en France dans les années 2000

Camille Paloque-Berges – Vers des lieux de mémoire réticulaires ? Construire un patrimoine de la communication des sciences et des techniques du numérique 

Perspectives

Mélanie Dulong de Rosnay et Andres Guadamuz – Memory Hole or Right to Delist? Implications of the Right to be Forgotten for Web Archiving

Rolf H. Weber et Lennart Chrobak – Legal Implications of Digital Heritagization
Implications juridiques de la patrimonialisation numérique

Introduction au parcours guidé BnF : Le Web des années 1990

© Archives de l'internet - Bibliothèque nationale de France© BnF

L’équipe Web90 est heureuse de vous annoncer la réalisation d’un parcours guidé dans le Web des années 1990 en collaboration avec la BnF. Au fil de 11 thèmes et de la sélection d’une centaine d’archives du Web, remontez le temps et découvrez la variété, la richesse mais aussi les tâtonnements de la Toile du passé.

Designing Publics

9780262035163Contemporary computing technologies have thoroughly embedded themselves in every aspect of modern life—conducting commerce, maintaining and extending our networks of friends, and mobilizing political movements all occur through a growing collection of devices and services designed to keep and hold our attention. Yet what happens when our attention needs to be more local, collective, and focused on our immediate communities? Perhaps more important, how can we imagine and create new technologies with local communities? In Designing Publics, Christopher Le Dantec explores these questions by designing technologies with the urban homeless. Drawing on a case study of the design of a computational infrastructure in a shelter for homeless women and their children, Le Dantec theorizes an alternate vision of design in community contexts.

Focusing on collective action through design, Le Dantec investigates the way design can draw people together on social issues and create and sustain a public. By “designing publics” he refers both to the way publics arise out of design intervention and to the generative action publics take—how they “do design” as they mobilize and act in the world. This double lens offers a new view of how design and a diverse set of design practices circulate in sites of collective action rather than commercial production.

About the Author
Christopher A. Le Dantec is Assistant Professor of Digital Media in the School of Literature, Media, and Communication at Georgia Institute of Technology.

Parution en septembre 2016, MIT Press.

En savoir plus