CfP HistoInformatics2017 – the 4th International Workshop on Computational History

HistoInformatics2017 – the 4th International Workshop on Computational History will be held on 6 November, 2017 in conjunction with the 26th ACM International Conference on Information and Knowledge Management (CIKM 2017), Singapore. Traditionally, historical research is based on the hermeneutic investigation of preserved records and artifacts to provide a reliable account of the past and to discuss different hypotheses. Alongside this hermeneutic approach historians have always been interested to translate primary sources into data and used methods, often borrowed from the Social Sciences, to analyze them. A new wealth of digitized historical documents have however opened up completely new challenges for the computer-assisted analysis of e.g. large text or image corpora. Historians can greatly benefit from the advances of Computer and Information sciences which are dedicated to the processing, organization and analysis of such data. New computational techniques can be applied to help verify and validate historical assumptions. We call this approach HistoInformatics, analogous to Bioinformatics and ChemoInformatics which have respectively proposed new research trends in Biology and Chemistry. The main topics of the proposed workshop are: (1) support for historical research and analysis in general through the application of Computer Science theories or technologies, (2) analysis and re-use of historical texts, (3) analysis of collective memories, (4) visualisations of historical data, (4) access to large wealth of accumulated historical knowledge.

This is a highly interdisciplinary workshop that goes beyond traditional computer science topics. The workshop emphasizes non-standard, research-oriented informatics technologies for solving novel research problems and scenarios. Our objective is to provide for the two different research communities a place to meet and exchange ideas and to facilitate discussion. We hope the workshop will result in a survey of current problems and potential solutions, with particular focus on exploring opportunities for collaboration and interaction of researchers working on various subareas within Computer Science and History Sciences.

read more

AAC Unix en Europe : entre innovation, diffusion et héritage

Conservatoire national des arts et métiers, Paris – 19 Octobre 2017

 Le système Unix est né dans les années 1970 à la croisée du monde industriel (laboratoire de R&D chez AT&T) et du monde scientifique (réseau de l’Université de Berkeley), et s’est rapidement démarqué par une adoption internationale dans les milieux de la recherche en informatique. Le succès d’Unix, d’abord implémenté sur les mini-ordinateurs, avant de devenir plus largement compatible avec le reste du parc informatique, a été encouragé par ses qualités de système ouvert, multi-utilisateur et multitâche permettant l’expérimentation logicielle. Dans le contexte européen, en particulier en France, comment cette innovation américaine a-t-elle été diffusée, transposée, et adaptée ? Pourquoi Unix a-t-il intéressé les milieux informatiques européens, et pourquoi continue-t-il aujourd’hui de les intéresser ? Cela suppose une appropriation et une construction d’une culture Unix consolidée, qui perdure et constitue un héritage dans les mémoires de ces milieux, en sus de la longue et complexe histoire de ses versions. La mémoire des utilisateurs Unix est vive, portée très tôt par des enquêtes dans les milieux de la recherche et du développement (Salus, 1994), ainsi qu’une pratique de sauvegarde patrimoniale avancée (Toomey, 2010). Le système est un référent important dans l’histoire de l’informatique, en particulier dans le champ des logiciels libres (Kelty, 2008) et des réseaux (Paloque-Berges, 2017) et dans la philosophie des langages (Mélès, 2013).

Afin d’explorer la variété de ces questions, ce colloque s’adresse aux chercheurs en sciences sociales, historiens, philosophes, conservateurs du patrimoine intéressés par l’histoire d’Unix et des systèmes et logiciels ouverts. Ce colloque s’ouvre également plus largement à la communauté d’acteurs et témoins impliquée dans les réflexions autour d’Unix et la transmission de sa mémoire. Nous souhaitons, dans ce colloque, discuter et éclairer plusieurs aspects du développement d’Unix en Europe et à l’international, dans ses dimensions historiques et sociologiques, philosophiques et épistémologiques, patrimoniales – et cela selon 3 axes prioritaires.

Lire la suite

Heritage, Transmission and Digital Humanities, 21 avril – Paris Sorbonne

Dans le cadre du séminaire EPHN,  la prochaine session, le 21 avril, aura lieu à Paris Sorbonne sous la forme d’un workshop de 9h30 à 17h. La rencontre aura lieu Esc. G, 3rd floor, salle J.636.
Organisée par Laurent Châtel (csti-HDEA EA 4086) avec l’assistance de l’équipe du séminaire EPHN, Claire Bourhis-Mariotti, Lauric Henneton et Suzanne Dumouchel, la journée s’intéresse aux dimensions d’héritage et de transmission par le biais des Humanités Numériques.


Programme:
10h “Mobile Technology and the Transmission of Heritage” Daniele Agostini (Paris-Sorbonne University & University of Padua)
10h40 “Digital Story Telling and Heritage” Corrado Petrucco (University of Padua)
11h20 “Prior Park grotto Reconstructed” John Tredennick (Atkins Brisol/ University of Bath)
12h00 “HistoPad and the augmented visit of Heritage” Bruno de Se Moreira (Histovery)
Lunch break
14h “Mobile technology in education: the case of healthcare training” Niall Winters (University of Oxford)
14h40 “Designs for learning using mobile technologies: heritage contexts” Kevin Walker (Royal College of Art, London)
15h20 “Exploring the potential of tangible, embodied and multisensory museum visiting experiences” Areti Damala (University of Strathclyde, Paris 8 University)
16h Roundtable and conclusion
16h15 Homage to Marie-Madeleine Martinet and drinks.


La médiatisation des archives


Séance 5 
Date : Vendredi 28 Avril 2017 – 10:00 – 13:00
Lieu : Maison de la Recherche, 4 rue des Irlandais, 75005 Paris (salle du Conseil)

La 5e séance du séminaire « Acteurs de la numérisation du patrimoine et usagers des patrimoines numérisés : conservation, médiation, éducation, création et recherche », sera consacrée à la médiatisation des archives. Les différents types d’usages (journalistiques, scientifiques, culturels) seront représentés afin de questionner la nature des fonds documentaires dans son articulation avec les remédiations numériques des formes archivistiques. L’objectif de cette séance est d’échanger autour des bonnes pratiques et de s’interroger ensemble sur les notions théoriques qui les sous-tendent.

Séance coordonnée par 
Marie-France Chambat-Houillon (CEISME, Univ. Sorbonne Nouvelle), Céline Ferjoux (CARISM, Univ. Panthéon Assas, UDPN, USPC), Matteo Treleani (GERIICO, Univ. Lille 3)

Thème : La médiatisation des archives : entre pratiques numériques et valorisation des fonds documentaires de l’audiovisuel, du web et des médias.

Participeront à la table ronde :

Marie-Anne Chabin (Archive 17, Univ. Paris X Nanterre)
Véronique Ginouvès (Phonothèque MMSH)
Louise Merzeau (DICEN, Univ. Paris X Nanterre)
Valérie Schafer (ISCC, CNRS)

En savoir plus 

(Dé)construire l’histoire numérique, dhnord2017

Les 27-29 novembre 2017, la Maison européenne des sciences de l’homme et de la société (MESHS) organise à Lille la quatrième édition de DHnord, une manifestation scientifique annuelle consacrée aux humanités numériques. 

Pour l’édition 2017,en collaboration avec le Luxembourg Centre for Contemporary and Digital History (C2DH) de l’université du Luxembourg le thème sera « (Dé)construire l’histoire numérique | (De)constructing Digital History ».
Propositions, en français ou en anglais, jusqu’au 31 mai prochain à soumettre sur le site de l’événement.

Chercher avec / dans les archives du web

Le séminaire transdisciplinaire de l’École doctorale ED 139 “Connaissance, langage, modélisation” de Paris Nanterre, accueillera pour sa 4e séance intitulée Chercher avec / dans les archives du web :

  • Claude Mussou (cheffe du service Inathèque – Direction déléguée aux Collections à l’Ina
  • Valérie Schafer (chargée de recherche à l’Institut des sciences de la communication (ISCC), Docteure HDR en histoire, spécialiste de l’histoire des réseaux de télécommunication, lauréate du Prix de l’Inathèque).
Quelle que soit leur discipline, les travaux de recherche s’appuient de plus en plus sur des ressources en ligne. Mais le Web est un environnement instable, où le recours à la source n’est jamais assuré de façon pérenne. La constitution d’une archive institutionnelle, garantissant à tous les chercheurs un même accès aux contenus publiés, est donc un enjeu majeur, interrogeant la co-construction de la recherche et de ses conditions d’exercice.

Pour aborder cette question, la séance :

  1. présentera les archives du Web : comment sont-elles constituées, selon quels principe, avec quelles contraintes ?
  2. expliquera aux chercheurs comment ils peuvent travailler avec ces ressources : selon quelles modalités d’accès, avec quels outils de recherche, pour quels types de projets ?…
  3. présentera quelques exemples concrets, mettant en évidence la collaboration entre des chercheurs et l’équipe du dépôt légal du web à l’Ina – ingénieurs, documentalistes et responsables de la politique de l’institution – pour l’élaboration simultanée des outils et des questions de recherche (notamment autour d’un projet sur les attentats de Paris vus à travers Twitter).
Mardi 28 février, 16h30 – 18h30 (accueil à partir de 16h)
Université Paris Nanterre
Bâtiment A, salle A 304
RER A Nanterre université

Lire la suite

Digital Social Memory: Privacy, Ethics, and Representation in Digital Preservation

This conference will convene a diverse range of experts in various facets of digital social memory for an afternoon of case-studies and conversations addressing the implications of Webrecorder’s model for the web archiving field and for digital social memory as a whole. This program is organized by Michael Connor, Artistic Director, Rhizome, with Aria Dean, Assistant Curator, Rhizome.

 

Séminaire Epistémologie et pratique des humanités numériques

A Graph of 1.000 vertices / 14.116 edges, showing clear clusters. Source: Grandjean Martin (2015) GEPHI - Introduction to Network Analysis and Visualization CC BY-SA 4.0

A Graph of 1.000 vertices / 14.116 edges, showing clear clusters. Source: Grandjean Martin (2015) GEPHI – Introduction to Network Analysis and Visualization
CC BY-SA 4.0

Seconde édition du séminaire #EPHN2017, organisé par Claire Bourhis-Mariotti (Paris 8), Suzanne Dumouchel (Dariah) et Lauric Henneton (UVSQ) avec la participation de Laurent Chatel (Paris 4).

Il se tiendra le vendredi de 10h à 12h, une fois par mois, à l’INRIA (2 rue Simone Iff, 75012 Paris), sauf séance du 21 avril à l’Université Paris Sorbonne (Maison de la Recherche, 28, rue Serpente, 75006 Paris).
 
Le séminaire s’attachera à explorer le paysage épistémologique des HN telles qu’elles sont pratiquées tant au niveau individuel que collectif, tant en France qu’à l’étranger ou dans le cadre de projets internationaux. Dans une perspective interdisciplinaire, chaque séance du séminaire s’appuiera sur des études de cas visant à explorer les enjeux épistémologiques des HN. Les interventions peuvent prendre en compte le questionnement initial qui fait naître le projet, la mise en œuvre d’un outil pertinent, les différentes contraintes et les procédés de valorisation notamment. Chaque présentation sera ensuite discutée par un intervenant avant de donner la parole à la salle. Des comptes rendus de ces séances seront régulièrement publiés sur le blog https://movi.hypotheses.org/120. Vous pouvez y retrouver les comptes rendus des séances de l’année précédente.
 
13 janvier :  Sean Takats (George Mason University, Virginia). 
“Vers une nouvelle figure du chercheur ? »
A partir de l’expérience d’un usager de divers outils humanités numériques (Zotero, PressForward et Tropy), il s’agira de proposer une analyse épistémologique des pratiques en humanités numériques dans la recherche en sciences humaines et sociales, et notamment de s’interroger sur l’évolution de la pratique du chercheur, et donc de son domaine de compétences et d’expertise, et de son métier, avec le développement des humanités numériques.
Discutant : Frédéric Clavert (Université de Lausanne)
 
24 février :  Andrea Del Lungo (Université de Lille 3)
« Le projet d’édition numérique eBalzac »
Le projet d’hypertexte balzacien Phœbus a été retenu et financé par l’ANR pour la période 2016-2019. Porté par l’équipe Alithila de l’université Lille 3 (sous la responsabilité d’Andrea Del Lungo), en collaboration avec le Laboratoire d’Informatique de Paris 6 (Jean-Gabriel Ganascia) et l’équipe Celff 16-21 de Paris 4 (Pierre Glaudes), le projet a l’ambition de créer une édition hypertextuelle en ligne de La Comédie humaine, signalant les sources, les citations, les réemplois, les homologies et les co-occurrences lexicales en relation à un vaste corpus de textes contemporains ou antérieurs.
 
Discutant : Emmanuelle Morlock, Marie Dupond 
 
24 mars :  Marianne Reboul (Université Paris Sorbonne)
« Technologies for better human learning and teaching”
Présentation du projet H2020-ICT-2015 (en attente de validation) : Technologies for better human learning and teaching, SMILE project : Projet européen visant à l’étude de corpus (l’Odyssée d’Homère et Oedipe Roi de Sophocle) dans les lycées et le supérieur par la réalité augmentée (11 partenaires européens).
Discutant : Fatiha Idmhand  (Univ. de Poitiers) et Thomas Lebarbé (Univ. de Grenoble Alpes)

Lire la suite

Enjeux et méthodes des analyses de données quantitatives et qualitatives

Journée d’étude du 27 janvier 2017, co-organisée par les laboratoires ELICO, Marge, et Hisoma, avec le soutien de l’URFIST de Lyon et de l’ED 485 EPIC, à Lyon, à l’Amphithéatre de la Maison Internationale des Langues et de la Culture, 35 rue Raulin, 69007 Lyon.

L’inscription est possible ici :
https://framadate.org/32tso4uUvZwIbZNk

Benutzer:DL5MDA CC BY-SA 3.0

Benutzer:DL5MDA
CC BY-SA 3.0

Programme

8h30-9h00 : café d’accueil des invités et du public

9H00- 9h15 – Présentation de la journée : Orélie Desfriches Doria

Matinée : Modération Orélie Desfriches Doria (ELICO)

9h15-30h – Introduction de la journée: « Introduction générale aux méthodes quantitatives/qualitatives et leurs possibilités de mise en complémentarité » (Christian Cote- MARGE)

9h30 h- 10h30- Christophe Lejeune (Chercheur Invité, Université de Liège) : « Analyser des contenus, des discours ou des vécus. Recherches (qualitatives) spécifiques ou conciliables ? »

11h -11h30 – Adrian Staii (ELICO) : « Enjeux des analyses qualitatives et quantitatives » (titre provisoire)

11h30 – 12h00 – Cherifa Boukacem-Zeghmouri (ELICO) et Thierry Lafouge (ELICO) : « Une courte histoire méthodologique de l’impact des articles scientifiques »

12H00h-12h30 – Laurence Mellerin (HISOMA) : « Complémentarité des approches quantitatives et qualitatives dans Biblindex, index des citations bibliques chez les Pères de l’Eglise »

Déjeuner

Après-midi : Modération Mabrouka El Hachani (ELICO)

14h00-15h00 – Milad Doueihi : titre à venir –

15h00 – 15h45 – Aurélien Bénel : « Herméneutes et algorithmes : La sémantique du Web à l’épreuve de l’analyse qualitative »

16h15 – 16h 45 – Michèle Brunet (HISOMA) : « De l’analyse au balisage des textes, revisiter la modélisation sous-jacente à toute édition de corpus de sources anciennes »

16h45 – 17h15 –Julia Bonaccorsi (ELICO) : « Planches, tables et cadres : questions posées par les pratiques d’analyse qualitative de corpus iconographiques en contexte numérique »

Synthèse et clôture de la journée

voir https://lyonqualitatif.wordpress.com/

Web domains workshop (Aarhus, december 2016)

Quelques outils, présentations, pistes déjà disponibles …