Entretien avec Christophe Wolfhugel du 28 juillet 2017

Dans cet entretien, Christophe Wolfhugel revient sur son parcours et sa découverte des réseaux, son souhait de casser le monopole sur les Newsgroups de Fnet en France, la création du premier serveur IRC en France, des groupes Usenet fr. et de leurs prédécesseurs, la fondation d’Oléane ou encore son investissement dans l’AUI (Association des utilisateurs d’Internet). Un témoignage riche autant pour découvrir le tournant de la décennie 1990 que le monde des premiers FAI et le développement des échanges en réseaux hors de la sphère des laboratoires.

Un « bouquet de rapports »

Au plus haut niveau de l’État, c’est en 1997 qu’est explicitement exprimée la volonté de prendre un virage vers Internet, avec le discours d’Hourtin de Lionel Jospin à l’université d’été de la communication. Toutefois, avant même que l’on ne parle dans le grand public français d’Internet et du Web, l’État engage une analyse de ce qui se nomme alors « les autoroutes de l’information », dans le sillage des discours états-uniens. Signe toutefois de l’héritage historique, c’est à un ancien Directeur général des télécommunications (1974-1981), Gérard Théry, un des artisans du développement du Minitel, qu’est confiée en février 1994 cette réflexion. Parallèlement, Thierry Breton, alors chez Bull, explore les téléservices et l’impact sur les emplois qu’ils pourraient susciter. Le rapport Théry pose les premiers jalons d’une prise de conscience des enjeux à venir. Il reste toutefois très critique à l’égard d’Internet.

Mais, ce sont surtout les années 1996 et 1997 qui sont le signe d’une véritable frénésie, liée en partie au démarrage des actions en justice, tandis que fleurit un « bouquet de rapports », selon la formule du site Adminet.

Voir le PDF : Un bouquet de rapports

Entretien avec Pierre Beyssac du 20 juillet 2017

En ce mois de juillet  2017, les entretiens se multiplient pour notre plus grand plaisir. Après celui avec messieurs de Maublanc et Haladjian, c’était au tour de Pierre Beyssac de venir éclairer notre histoire. De sa découverte de l’informatique et des réseaux, de Usenet ou de  Fnet à la création de Gandi, il revient pour nous sur tout un pan du développement des réseaux, d’Internet puis du Web en France.

 

Entretien avec Henri de Maublanc et Rafi Haladjian (partie 1)

Le 7 juillet 2017 Henri de Maublanc et Rafi Haladjian nous faisaient le plaisir de revenir sur leurs parcours qui, du Minitel à Internet et au Web, fait d’eux des témoins de premier plan de la période que couvre notre projet. Du kiosque et des messageries roses à la naissance des premiers FAI, dont Francenet, et des premiers sites de vente en ligne sur le Web, nous avons notamment exploré grâce à eux les enjeux économiques et commerciaux du numérique.

Entretien réalisé par Valérie Schafer, Michel Elie et Victoria Peuvrelle

A Louise

Ta disparition n’éteindra pas, Louise, l’amitié que nous te portons, le plaisir de te lire, le souvenir de nos projets passés, le regret de ceux que nous avions à venir, l’honneur et la fierté d’avoir travaillé avec toi. Nous pensons et continuerons tous au sein de l’équipe Web90 de penser très fort à toi.

CfP HistoInformatics2017 – the 4th International Workshop on Computational History

HistoInformatics2017 – the 4th International Workshop on Computational History will be held on 6 November, 2017 in conjunction with the 26th ACM International Conference on Information and Knowledge Management (CIKM 2017), Singapore. Traditionally, historical research is based on the hermeneutic investigation of preserved records and artifacts to provide a reliable account of the past and to discuss different hypotheses. Alongside this hermeneutic approach historians have always been interested to translate primary sources into data and used methods, often borrowed from the Social Sciences, to analyze them. A new wealth of digitized historical documents have however opened up completely new challenges for the computer-assisted analysis of e.g. large text or image corpora. Historians can greatly benefit from the advances of Computer and Information sciences which are dedicated to the processing, organization and analysis of such data. New computational techniques can be applied to help verify and validate historical assumptions. We call this approach HistoInformatics, analogous to Bioinformatics and ChemoInformatics which have respectively proposed new research trends in Biology and Chemistry. The main topics of the proposed workshop are: (1) support for historical research and analysis in general through the application of Computer Science theories or technologies, (2) analysis and re-use of historical texts, (3) analysis of collective memories, (4) visualisations of historical data, (4) access to large wealth of accumulated historical knowledge.

This is a highly interdisciplinary workshop that goes beyond traditional computer science topics. The workshop emphasizes non-standard, research-oriented informatics technologies for solving novel research problems and scenarios. Our objective is to provide for the two different research communities a place to meet and exchange ideas and to facilitate discussion. We hope the workshop will result in a survey of current problems and potential solutions, with particular focus on exploring opportunities for collaboration and interaction of researchers working on various subareas within Computer Science and History Sciences.

read more